59

J'aime!
J’aime!

59

« Pour que nous puissions participer pleinement à la vie ici dans ce pays, il est important que nous apprenions à parler français. » C’est ce qu’a partagé Sálvio Francisco Coura, un septuagénaire brésilien qui s’est installé au Canada avec sa femme Gilse Faria en juin 2019, sur ces motivations à apprendre la langue française au Centre d’éducation des adultes des Patriotes (CEAP) situé au point de service de Saint-Bruno-de-Montarville.

L’histoire du couple brésilien, qui s’est rencontré pour la première fois dans le cadre d’un gymkhana organisé par l’école d’ingénierie en 1965 à Itajubá dans l’état du Minas Gerais au Brésil, est adorable et inspirante. Mariés depuis 51 ans, M. Francisco Coura et Mme Faria ont quatre enfants dont trois vivent au Canada.

M. Francisco Coura explique : « avec nos enfants vivant ici au Canada, nous avons commencé à leur rendre visite fréquemment et nous avons également appris à aimer ce pays ». L’année dernière, une de leurs filles leur a lancé l’idée de venir vivre au Canada pour participer à la croissance de leurs petits-enfants. Le couple septuagénaire a accepté. Suite aux démarches de leur fille de réunification familiale, un programme faisant partie du système d’immigration au Canada, M. Francisco Coura et Mme Faria ont reçu en juin 2019 leur approbation de résidents permanents.

Le couple reconnaît l’importance d’être au fait des coutumes et de la culture locale. C’est pourquoi M. Francisco Coura et Mme Faria suivent des cours du programme d’études Francisation au CEAP. Pour eux, les assises du CEAP sont adéquates puisqu’elles axent leurs efforts sur l’intégration des immigrants dans le contexte de la vie scolaire, du travail, de la santé, du logement et des transports. « Nos enseignantes, Mmes Alicia Bessette et Eve Kirouac-Turmel, sont très dévouées à notre apprentissage. Elles ont beaucoup de patience et nous accompagnent efficacement dans nos difficultés » a indiqué M. Francisco Coura. « Nous avions peur, à cause de notre âge, d’entraver l’apprentissage des personnes plus jeunes que nous. Nous croyons que nous sommes bien acceptés par les élèves de notre classe et ça nous encourage à poursuivre notre apprentissage » a-t-il ajouté.

Il y a 55 ans, M. Francisco Coura commençait sa formation supérieure en ingénierie électrique à l’université IEI-EFEI-UNIFEI, lieu où il a rencontré sa femme. Mme Faria est une enseignante formée pour l’éducation des jeunes, mais est actuellement propriétaire d’un magasin de vêtements pour femmes. Quant à leurs deux filles et leurs deux fils, ils ont également une formation supérieure – un diplômé en médecine, un diplômé en commerce extérieur, une diplômée en pharmacie et une diplômée en relations publiques. Pour cette famille, il ne fait pas de doute que l’éducation est essentielle à la prospérité d’un pays.

Le CEAP offre des cours de francisation à McMasterville, Saint-Bruno-de-Montarville et Varennes. Pour plus d’information, téléphonez au 450 645-2365 ou consultez le site Web eapatriotes.ca/francisation.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres