17

J'aime!
J’aime!

17

11 projets demandés : Beloeil, Boucherville, Chambly, Contrecoeur, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Charles-sur-Richelieu et Saint-Marc-sur-Richelieu

À l’occasion de l’opération de planification annuelle du ministère de l’Éducation (MEQ) liée au Plan québécois des infrastructures, le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) a déposé, pour l’exercice 2021-2031, pas moins de 11 demandes d’investissement afin de construire, agrandir et remplacer des écoles sur son territoire.

Chaque année, le CSSP procède à l’analyse du nombre d’élèves sur son territoire et suit l’augmentation de ce nombre dans les différents secteurs afin de bien évaluer ses besoins en espace. Depuis une dizaine d’années, cet exercice se traduit périodiquement en demandes de construction et d’agrandissement d’école. Les projets demandés au gouvernement du Québec se situent à Beloeil, Boucherville, Chambly, Contrecoeur, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Charles-sur-Richelieu et Saint-Marc-sur-Richelieu.

Le directeur général du CSSP, monsieur Luc Lapointe, explique qu’en plus de considérer la croissance de l’effectif scolaire prévu par le MEQ, « les villes et les municipalités collaborent avec le CSSP pour évaluer l’impact du nombre de développements immobiliers sur l’ensemble du territoire et, par conséquent, sur le nombre d’élèves inscrits dans les différentes écoles, ainsi que l’impact du déploiement progressif des classes de maternelle 4 ans temps plein annoncé par le gouvernement. »

Lapointe ajoute que « les demandes liées à des projets de travaux majeurs ou de reconstruction d’école s’inscrivent dans la volonté du CSSP d’augmenter la proportion de bâtiments étant dans un état satisfaisant sur son territoire, tel que décrit à l’objectif 5 de son Plan d’engagement vers la réussite Tous Patriotes pour la réussite! »

Précisons que, suivant la réception de l’autorisation du MEQ pour ces demandes d’ajouts d’espace, la concrétisation des projets présentés devrait se réaliser pas avant au moins quatre ans.

Les demandes par secteur

Beloeil

En septembre dernier, le MEQ autorisait pour le secteur Beloeil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Beloeil, l’un des deux projets de construction demandés, soit la construction d’une nouvelle école, comprenant quatre classes pour l’éducation préscolaire 4 ans temps plein et 5 ans, 12 classes pour l’enseignement primaire, un gymnase, deux locaux de services de garde et tous les locaux de services nécessaires pour une école de cette dimension.

Les besoins pour ce secteur ont été réévalués. L’état de vétusté de l’école Le Petit-Bonheur démontre que les investissements requis pour procéder aux travaux de rénovation de cette école dépassent les coûts de reconstruction. Une demande a donc été déposée afin de la démolir et de la reconstruire sur le même terrain, mais avec un ajout de 13 locaux, portant ainsi sa capacité à 6 locaux pour le préscolaire et à 18 locaux pour le primaire. Selon les prévisions du MEQ concernant la croissance du nombre d’élèves, cela permettrait de résorber entièrement le déficit en locaux du secteur.

Aussi, le CSSP a identifié que des investissements seraient requis au cours des prochaines années afin de rénover l’école secondaire Polybel. Afin de permettre la réalisation de travaux en continu tout en scolarisant les élèves dans leur école, une demande de classes modulaires a été déposée au MEQ. Ces espaces temporaires permettraient le déplacement ponctuel des élèves et du personnel afin de libérer des locaux dans l’école pour procéder aux travaux de réfection durant l’année scolaire.

Boucherville

Une demande d’ajout d’espace a été présentée en octobre 2019 au MEQ, mais elle n’a pas été retenue. Il a donc été nécessaire de présenter, à nouveau, une demande d’ajout d’espace pour la construction d’une école d’une capacité de 8 locaux du préscolaire et de 24 locaux du primaire.

Une autre demande a été déposée pour agrandir l’école Pierre-Boucher à Boucherville, afin d’y ajouter 7 classes. Cette demande est combinée à une autre visant à remplacer l’école Louis-Hippolyte-Lafontaine, ce qui permettra d’obtenir une capacité finale de 32 locaux pour l’école Pierre-Boucher. En effet, l’école Louis-Hippolyte-Lafontaine présente un état de vétusté et l’analyse démontre que les investissements requis pour procéder aux travaux de rénovation dépassent les coûts de reconstruction.

Chambly

Une demande a été déposée pour la construction d’une nouvelle école primaire d’une capacité de 4 locaux du préscolaire et de 12 locaux du primaire.

Contrecoeur

Une demande d’ajout d’espace, présentée en octobre 2019, n’a pas été retenue par le MEQ. Le besoin d’espace étant toujours présent dans cette municipalité, le CSSP demande à nouveau des investissements pour la construction d’une école d’une capacité de 4 locaux du préscolaire et de 12 locaux du primaire.

Mont-Saint-Hilaire

Malgré les agrandissements de deux écoles secondaires à Chambly et à Varennes, le besoin d’espace pour les élèves du secondaire ne sera pas comblé. Une demande d’ajout d’espace a donc été présentée pour agrandir l’école secondaire Ozias-Leduc afin d’augmenter sa capacité.

Saint-Bruno-de-Montarville

Une demande d’ajout d’espace a été présentée en octobre 2019 (4 locaux du préscolaire et 18 locaux du primaire), mais elle n’a pas été retenue par le MEQ. Les besoins ayant augmenté depuis, le CSSP a déposé une nouvelle demande d’ajout d’espace pour la construction d’une école d’une capacité plus grande soit, de 6 locaux du préscolaire et de 18 locaux du primaire.

Une autre demande concernant la reconstruction de l’école Albert-Schweitzer a été déposée, puisque celle-ci présente un état de vétusté important et qu’il a été démontré que les investissements requis pour procéder aux travaux de rénovation dépassent les coûts de reconstruction. Cette demande est combinée à une autre visant l’agrandissement de cette école pour y ajouter 6 locaux afin d’obtenir une capacité totale de 24 locaux.

Saint-Charles-sur-Richelieu

N’ayant pas été retenue, la demande déposée en 2019 pour ajouter un gymnase à l’école Saint-Charles et un local supplémentaire dédié à l’accueil des enfants de maternelle 4 ans a été présentée à nouveau au MEQ. Précisons que cette école est la seule du CSSP qui ne dispose pas d’un gymnase.

Saint-Marc-sur-Richelieu

Une partie de l’école des Trois-Temps à Saint-Marc-sur-Richelieu présente un état de vétusté important. Une demande de remplacement a été déposée afin de reconstruire les deux plus anciennes sections de l’école, puisqu’en raison de leur état de vétusté, il est plus avantageux de les remplacer que de les rénover.

Les projets en cours

Rappelons que le CSSP a obtenu l’autorisation du MEQ de construire une nouvelle école primaire à Carignan. Ce projet est en phase de démarrage et l’échéancier sera annoncé au cours des prochains mois. Deux autres projets ont été autorisés cette année, soit une nouvelle école primaire pour le secteur de Beloeil-McMasterville-Saint-Mathieu-Beloeil ainsi que le remplacement de l’école Notre-Dame à Otterburn Park. Pour ceux-ci, les discussions ont débuté avec les municipalités et les villes concernées afin de déterminer le meilleur site pour établir ces écoles.

Enfin, des projets d’agrandissement sont en cours à l’école secondaire de Chambly et à l’école secondaire le Carrefour à Varennes, ainsi qu’un second agrandissement à l’école des Cœurs-Vaillants à Contrecœur pour permettre l’ajout de classes d’éducation préscolaire. Toutes les informations sur l’évolution des travaux seront disponibles prochainement sur le site Web.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres