46

J'aime!
J’aime!

46

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) a adopté officiellement le nom de la nouvelle école primaire de Mont-Saint-Hilaire, qui s’appelle désormais l’école Paul-Émile-Borduas.

La nouvelle école primaire à Mont-Saint-Hilaire accueille des élèves depuis la rentrée scolaire 2019-2020. La directrice, Mme Milena Joa, a mis sur pied à l’automne 2019 un comité ayant pour mandat de tenir une consultation auprès des élèves, des parents, de l’équipe-école et de la communauté, afin de recevoir des suggestions de noms pour l’école.

Parmi les suggestions reçues, le conseil d’établissement de la nouvelle école a choisi de soumettre trois noms possibles à l’ex-Conseil des commissaires, soit Entre‐Monts‐et‐Rivières, Paul‐Émile‐Borduas et Mille‐Mystères. C’est le nom Paul‐Émile‐Borduas qui a été retenu.

Le nom Paul-Émile Borduas est tout désigné pour cette nouvelle école, non seulement parce que l’artiste est né à Mont-Saint-Hilaire en 1905, mais aussi parce qu’il a été un artiste réputé et un acteur important de l’évolution de la pensée et de l’avènement de la modernité au Québec. Chef de file du mouvement Automatiste et auteur principal du manifeste Refus global en 1948, Paul-Émile Borduas a eu une profonde influence sur le développement des arts au Québec.

À une époque où le Québec est encore fortement sous l’influence de l’Église catholique, et où les Canadiens français sont souvent méprisés sur leur propre territoire et relégués à des emplois et rôles de subalternes, Paul-Émile Borduas a osé exprimer haut et fort, au péril de son emploi et de sa réputation, la nécessité que le Québec se détache des dogmes religieux et se tourne vers l’avenir. C’est un geste extrêmement courageux, totalement en accord avec les valeurs progressistes et d’ouverture qui doivent être prônées dans toute institution d’enseignement.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres