Le projet de reconstruction de l’école primaire La Farandole prend actuellement forme à McMasterville. Les travaux de construction ont débuté à l’automne 2015 et se poursuivront toute l’année afin que l’école puisse ouvrir ses portes à la rentrée 2016.

Rappelons que l’immeuble Les porteurs d’espoir de l’école La Farandole, qui était situé sur la 3e Avenue à McMasterville, a été complètement détruit par les flammes le 11 juillet 2014. À la suite de cet incendie, la CSP a entrepris les démarches pour reconstruire une école de plus grande capacité permettant de réunir sous un même toit les élèves des deux pavillons de La Farandole, soit Les porteurs d’espoir et le pavillon Du nouveau monde.

La nouvelle école pourra accueillir trois groupes de l’éducation préscolaire et 18 groupes de l’enseignement primaire, un gymnase à deux plateaux, deux locaux de service de garde et tous les autres locaux de service requis pour une école primaire de cette dimension.

Révision du plan de répartition des élèves de McMasterville : Statu quo

La relocalisation de l’école La Farandole a rendu nécessaire une réflexion au sujet de la répartition des élèves dans les écoles primaires de Beloeil et McMasterville pour la rentrée 2016. En effet, l’école La Farandole, qui était située sur la 3e avenue à McMasterville, sera reconstruite dans la même municipalité, mais sur le boulevard Constable. 

Précisons que chaque école de la CSP possède un territoire distinct comprenant un ensemble de rues déterminées. Il s’agit d’un plan de répartition des élèves entre les écoles d’une ou de plusieurs villes. Chaque école devient l’école de secteur (de quartier) pour les élèves qui habitent ces rues. En cas de modification du nombre d’écoles ou de la relocalisation de l’une d’entre elles, il est nécessaire d’étudier la répartition des populations étudiantes entre les écoles primaires du secteur concerné.

Après avoir analysé la répartition des élèves dans les écoles primaires de Beloeil et McMasterville pour la rentrée 2016, la CSP a décidé de maintenir le statu quo concernant le plan de répartition des élèves de ces deux villes. En effet, les prévisions démographiques du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche démontrent que tous les locaux de l’école La Farandole ainsi que ceux de l’école Le Petit-Bonheur seront requis à court terme pour accueillir les enfants qui habitent les rues actuellement desservies par ces deux écoles.

Cette décision a donc pour effet que les rues de McMasterville faisant présentement partie du secteur de l’école Le Petit-Bonheur le demeureront. De même, les rues faisant partie du secteur de l’école La Farandole continueront d’en faire partie. 

Enfin, la décision rendue par le Conseil des commissaires en faveur du statu quo a été prise en tenant compte notamment :

  • de la stabilité d’affectation des élèves,
  • du dernier plan de répartition mis en application pour l’année scolaire 2012-2013,
  • de l’équilibre dans le nombre d’élèves appartenant à chacune des écoles du secteur selon leur capacité d’accueil.

Écoles d’appartenance pour les rues de McMasterville

Document PDF