67

J'aime!
J’aime!

67

Dès les premières années de vie de l’enfant, les parents et leur entourage s’investissent pour favoriser un développement physique optimal. Plusieurs parents cherchent à suivre le guide alimentaire canadien afin d’offrir des aliments sains, variés et nutritifs à leurs enfants. Les parents se préoccupent d’hygiène et de soins, tout en mettant de l’avant de bonnes habitudes de vie. Personne ne peut contester qu’une bonne santé physique est garante d’un meilleur avenir. Tout comme la santé physique, la santé mentale influence la qualité de vie de nos enfants. La santé mentale d’une personne est variable en fonction de différents critères personnels, affectifs, sociaux et environnementaux.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la santé mentale comme « un état de bien-être permettant à chacun de reconnaître ses propres capacités, de se réaliser, de surmonter les tensions normales de la vie, d’accomplir un travail productif et fructueux et de contribuer à la vie de sa communauté ».

Selon cette définition, être en bonne santé mentale ne consiste donc pas uniquement à ne pas avoir de maladie. La santé mentale est distincte de la maladie mentale même si les deux sont placées sur un continuum. Par exemple, si vous vous levez un matin et que votre humeur est plus déprimée, votre santé mentale est plus fragilisée, mais vous n’avez pas tous les critères de sévérité pour conclure à un diagnostic de maladie mentale.

La santé mentale favorise la qualité de vie des individus, des familles, des écoles et des populations. Il est primordial de s’occuper de notre santé mentale et de celle de nos enfants. Être en relation avec nos proches permet d’accroître notre résilience et celle de notre entourage.

En cette semaine nationale de la santé mentale, accordons quelques minutes de réflexion au bien-être émotionnel. Pour ce faire, voici quelques petits trucs afin de soutenir la santé mentale de votre enfant et de votre famille :

  • Prenez l’habitude de manger en famille et de partager des moments de discussion.
  • Trouvez des aspects positifs de votre journée.
  • Appréciez les commentaires positifs et valorisez votre entourage.
  • Souriez
  • Prenez un temps pour apprécier le moment présent.
  • Faites une recette de biscuit avec vos enfants.
  • Jouez à des jeux de société.
  • Appelez un ami pour échanger.
  • Respirez et expirez profondément et doucement pendant quelques minutes (faites-le avec vos enfants).
  • Prenez le temps de discuter avec vos enfants.
  • N’hésitez pas à consulter un psychologue si après un certain temps, la situation se détériore ou ne s’améliore pas.

Les psychologues de la Commission scolaire des Patriotes vous invitent à consulter les liens suivants concernant la santé mentale et les ressources disponibles :

Liens utiles

Gouvernement du Québec

Gouvernement du Canada

Ordre des psychologues du Québec

Mythes et réalités

Santé mentale chez les enfants et les adolescents
(descriptions, signaux, interventions)

 Les troubles anxieux

Hôpitaux et CLSC

  • CLSC des Patriotes
    450 536-2572 en demandant l’accueil psychosocial
    Beloeil, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Marc-sur-Richelieu
  • CLSC Pierre-Boucher
    450 468-3530 en demandant l’accueil psychosocial
    Boucherville, Contrecoeur, Saint-Amable, Sainte-Julie, Varennes, Verchères
  • CLSC du Richelieu
    450 658-7561 en demandant l’accueil psychosocial
    Carignan, Chambly

Soutien/organismes

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres