12

J'aime!
J'aime!

12

En raison de la croissance importante du nombre d’élèves à Saint-Amable, la Commission scolaire des Patriotes (CSP) demande depuis 2013 au ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR) l’autorisation de construire une nouvelle école dans cette municipalité. N’ayant toujours pas reçu de réponse favorable du MEESR pour ce projet de construction, ni pour l’installation de locaux temporaires pour accueillir des élèves en 2015-2016, la CSP, en collaboration avec les enseignants de l’école de l’Odyssée et le Syndicat de Champlain, a trouvé une solution permettant d’éviter le transfert d’élèves vers l’extérieur de la municipalité pour la prochaine année scolaire.

La présidente de la CSP, Hélène Roberge, souligne l’ouverture et la créativité des représentants du Syndicat de Champlain et des enseignants des écoles de Saint-Amable. « Je tiens à les remercier parce qu’à nouveau cette année, ils ont tout mis en oeuvre afin de trouver une solution pour garder les élèves à Saint-Amable. »

Rappelons que jusqu’à la présente année scolaire, les écoles ont réussi à trouver de l’espace pour accueillir tous les élèves de Saint-Amable, en sacrifiant notamment un laboratoire informatique et une partie de la bibliothèque de l’école L’Odyssée. Toutefois, la CSP prévoit accueillir près de 100 élèves de plus pour 2015-2016 et ne dispose présentement d’aucun local de classe supplémentaire pour les accueillir.

La solution temporaire qui est mise de l’avant pour l’année 2015-2016, prévoit transformer ce qui restait de la bibliothèque à l’école de l’Odyssée en un local de classe supplémentaire et de former au total trois classes multiniveaux dans les trois écoles primaires de la municipalité, comme il se fait dans d’autres écoles pour diminuer les transferts. Mentionnons également que des enseignantes ont accepté de travailler à deux groupes dans un même grand local de classe. L’un des impacts de cette réorganisation scolaire à Saint-Amable pour l’année 2015-2016, se traduira par le déménagement de la bibliothèque dans une partie de la salle polyvalente. Ainsi les élèves de l’école de l’Odyssée ne pourront tous dîner en même temps, comme ils avaient l’habitude de le faire.

« Les échanges avec le ministre se poursuivent et j’ai bon espoir que nous parviendrons à nous entendre dans l’intérêt des élèves de Saint-Amable et leurs perspectives de réussite scolaire. Le ministre nous a dit que le dossier était à l’étude par le ministère, tant en ce qui concerne l’installation de modulaires pour l’année 2015-2016, que la construction d’une nouvelle école pour la rentrée de 2016. J’aimerais d’ailleurs saluer et remercier tous les intervenants qui se sont mobilisés et ont collaboré avec clairvoyance et générosité pour éviter qu’on en vienne à devoir déplacer à Sainte-Julie des élèves de Saint-Amable. Ce faisant, tous les élèves de Saint-Amable pourront demeurer dans la communauté et continuer à recevoir les services auxquels ils ont droit, en attendant qu’on en arrive à une solution à long terme pour faire face au surplus de population scolaire attendu au cours des prochaines années », a déclaré le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron.

Saint-Amable a besoin d’une 4e école primaire

Depuis juin 2013, le Conseil des commissaires de la CSP a multiplié les démarches pour construire une 4e école à Saint-Amable. Toutefois, pour Mme Roberge, la solution mise de l’avant n’est que temporaire. « Nous allons poursuivre nos actions auprès du gouvernement afin d’obtenir une 4e école à Saint-Amable puisque les prévisions du MESSR, en date du 21 avril 2015, prévoient toujours que le nombre d’élèves continuera à augmenter au cours des prochaines années. »

« Grâce à ces atouts, la Municipalité de Saint-Amable a accueilli, chaque année depuis plus de six ans, de nombreuses familles avec de jeunes enfants, notre moyenne d’âge a été propulsée en tête des municipalités les plus jeunes, notre taux de natalité est aussi un des plus élevés en proportion de notre population. Ces constats sont contraires aux réalités vécues par la majorité des municipalités du Québec. Tous les facteurs nous démontrent que cette croissance continuera encore dans les prochaines années. Notre Municipalité compte ainsi un grand nombre d’enfants pour lesquels l’entrée et le cheminement dans le cursus scolaire sont les facteurs les plus importants pour leur développement et leur épanouissement. Avec la construction d’une nouvelle école, nous regrouperons les meilleures conditions possibles pour leur réussite scolaire », d’ajouter le maire de Saint-Amable, monsieur François Gamache.

Mme Roberge souhaite également que le MEESR reconnaisse que l’école de L’Odyssée puisse bénéficier du même financement que les deux autres écoles de Saint-Amable pour répondre aux besoins des élèves. « Ce n’est pas normal qu’à la fois le ministère détermine que l’indice de défavorisation est de 9 pour toute la municipalité de Saint-Amable, donc que tous les élèves ont droit aux mêmes services, mais que pour des raisons administratives ce statut ne peut être reconnu pour l’école de l’Odyssée, » a conclu la présidente de la CSP.

Enfin, la préparation de la nouvelle année scolaire est déjà en cours. Les parents des élèves de Saint-Amable recevront plus de détails à cet effet au cours des prochaines semaines.

Pour l’année scolaire 2015-2016, la Commission scolaire des Patriotes se prépare à accueillir quelque 32 300 élèves répartis dans 66 écoles et centres de formation.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres