355

J'aime!
J’aime!

355

Depuis quelques années, à l’école secondaire du Grand-Coteau à Sainte-Julie, les élèves peuvent troquer leur polo pour un chandail d’une équipe de la LNH lors des jours de match des Canadiens.

« Il y a une dizaine d’années, seuls les chandails à l’effigie des Canadiens étaient acceptés, mais aujourd’hui, certains partisans revendiquent le droit d’encourager une autre équipe et cela est légitime », commente M. Patrick Dupont, l’instigateur du projet. « Ainsi, on voit des jeunes avec des chandails des Bruins, des Sénateurs ou des Penguins… mais ils doivent s’attendre à se faire taquiner », ajoute-t-il en invoquant les belles années de la rivalité Nordiques/Canadiens!

Plus les Canadiens avancent en séries, plus les partisans se manifestent. M. Dupont, qui est enseignant de français en 3e secondaire, a même profité de l’occasion pour inclure les séries dans ses cours. En effet, pour aborder le volet poésie, il a fait faire un poème dont le thème était soit les Canadiens en séries, soit le hockey. Ses coups de cœur se retrouvent exposés sur des affichent dans le corridor. Il est très fier du travail de ses élèves.

Celui qui en est à sa 22e année d’enseignement adore ce genre de projet qui rallie les jeunes. « Au printemps, c’est souvent ma mise en situation préférée pour aborder ce volet (poésie) qui fait parfois peur aux élèves. En plus, ça rejoint majoritairement des garçons alors que les filles embarquent presque toujours dans tout », conclut-il.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres