78

J'aime!
J'aime!

78

La présidente de la Commission scolaire des Patriotes (CSP), Hélène Roberge, a réagi à certains propos du député de Chambly, Jean-François Roberge, tenus récemment au sujet de la décision de la CSP de ne pas aller de l’avant avec un projet d’agrandissement de l’école secondaire de Chambly. « Il est important de préciser que la décision du Conseil des commissaires de ne pas faire les démarches afin d’agrandir l’école secondaire de Chambly est réfléchie et a fait l’objet d’un large consensus au sein des élus de la CSP, » a affirmé Mme Roberge.

L’expertise de la CSP : 7 constructions et 2 agrandissements d’école

La présidente a rappelé que la CSP dispose de toute l’expertise nécessaire afin de déterminer si un projet d’agrandissement d’école répond aux conditions permettant d’obtenir le financement requis. « Et pour preuve, pas moins de neuf projets de construction et d’agrandissement d’établissement scolaire ont été autorisés au cours des six dernières années. C’est notre expertise qui nous permet d’affirmer que ce projet d’ajout d’espace, soit l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly, n’est pas admissible, » a souligné Mme Roberge.

Les millions accordés pour agrandir une école doivent être justifiés par un manque d’espace

De tels investissements peuvent être octroyés par le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, à la condition qu’ils viennent combler des besoins d’espaces reconnus par son ministère. C’est d’ailleurs ce que réitère le ministre dans la réponse qu’il vient de faire parvenir au leader parlementaire à la suite du dépôt de la pétition de M. Roberge à l’Assemblée nationale. En effet, une commission scolaire doit démontrer qu’il est impossible d’accueillir plus de 125 élèves dans l’ensemble des bâtiments situés sur son territoire. « Or, il n’y a aucun manque de place pour les élèves au sein des écoles secondaires de la CSP, » a ajouté Mme Roberge.

D’autres options sont possibles

La présidente de la CSP rappelle, comme l’a d’ailleurs reconnu M. Roberge, que d’autres options pourraient permettre d’intégrer des élèves de la 4e et 5e année du secondaire à l’école secondaire de Chambly.

« Différentes avenues peuvent être explorées, notamment la possibilité pour l’école de développer un projet pédagogique particulier jusqu’en 5e secondaire ou pour la commission scolaire de réviser la configuration géographique du territoire desservi par l’école. Celles-ci feraient en sorte que les élèves de Chambly et de Carignan puissent fréquenter la même école pour la durée de leur parcours au secondaire, » a conclu Mme Roberge.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres