42

J'aime!
J’aime!

42

Depuis plusieurs mois, un important virage vert a été entrepris à la Commission scolaire des Patriotes (CSP). En effet, 26 des 67 établissements subissent actuellement des travaux de grande envergure dans le cadre d’un projet d’efficacité énergétique visant à rendre les bâtiments moins coûteux à opérer et moins polluants. Réalisé en collaboration avec la firme Ecosystem, ce projet réduira de 39 % la facture d’énergie, pour des économies de 960 000 $ par année. De plus, les émissions annuelles de gaz à effet de serre chuteront de plus de 2 455 tonnes de CO2, ce qui équivaut à retirer 1 091 voitures de la route!

Parmi les nombreuses mesures implantées dans le cadre de ce projet, une des plus impressionnantes et des plus efficaces est la géothermie.

Source d’énergie propre et renouvelable, la géothermie extrait généralement la chaleur du sol pour ensuite la faire circuler, par l’entremise d’une thermopompe, dans le réseau de distribution d’eau chaude d’un bâtiment (radiateurs, conduits, etc.). Le processus inverse se réalise en été, alors que les thermopompes rejettent la chaleur excédentaire du bâtiment dans le sol. Grâce à des installations de ce genre, les écoles de l’Odyssée, de l’Aquarelle et Polybel diminueront de façon significative leurs frais d’exploitation liés au chauffage et à la climatisation.

En raison de son emplacement stratégique à proximité du lac Goyer, l’école secondaire du Mont-Bruno profitera quant à elle d’une installation différente. Il s’agit d’un système de géothermie à boucle ouverte qui puisera son énergie dans le lac adjacent au bâtiment. Un tel système est peu répandu au Québec. L’école secondaire du Mont-Bruno deviendra une des rares ayant recours à la géothermie à boucle ouverte dans un lac pour pourvoir ses besoins énergétiques !

Dans ce type de circuit, une thermopompe puise l’eau et en extrait la chaleur au moyen d’un échangeur thermique. L’énergie récupérée par la thermopompe est ensuite libérée dans le réseau de chauffage à l’eau chaude du bâtiment. Inversement, la thermopompe peut aussi climatiser et rejeter la chaleur dans le lac. Ce type de système est avantageux, car lors de grands froids, même si le dessus du lac est gelé, la température au fond demeure généralement entre 4 et 5 °C. Bien que cela puisse sembler froid, un vaste volume d’eau emmagasine tout de même une énergie abondante, autant pour chauffer que pour climatiser.

À lui seul, ce système de géothermie permettra d’économiser plus de 30 000 $ annuellement.

Le lac Goyer est une ancienne carrière désaffectée qu’une nappe phréatique a remplie d’eau au cours des 30 dernières années. Il mesure 800 m de long par 240 m de large et a une profondeur de 50 m. Il abrite sept autres systèmes du même genre que celui qui alimentera l’école secondaire du Mont-Bruno. Ces derniers desservent toutefois uniquement des bâtiments résidentiels environnants.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres