0

J'aime!
J'aime!

0

À la suite de l’incendie survenu le 11 juillet dernier, qui a complètement détruit l’immeuble Les porteurs d’espoir de l’école La Farandole, la Commission scolaire des Patriotes (CSP) et la municipalité de McMasterville (Municipalité) viennent de conclure une entente afin de localiser le projet de reconstruction de l’école sur un terrain appartenant à la CSP et longeant le boulevard Constable, situé à côté de l’École d’éducation internationale (ÉÉI). Cette entente est conditionnelle à ce que la Municipalité obtienne l’autorisation pour modifier le zonage des deux terrains.

Pour sa part, la CSP est en attente d’une réponse officielle du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) qui lui permettra de construire une nouvelle école primaire à McMasterville de 21 locaux, un gymnase à deux plateaux, deux locaux de service de garde et tous les autres locaux de service requis pour une école primaire de cette dimension. Rappelons que les règles budgétaires du MELS prévoient que les villes et les municipalités ont l’obligation de céder gracieusement un terrain pourvu des services municipaux lors de la construction d’une nouvelle école sur leur territoire.

Ainsi, une entente de principe est intervenue entre les deux organisations. Cette entente permettrait à la CSP de lotir et de modifier le zonage de l’ensemble de ses terrains disponibles à McMasterville tout en réduisant la perte des revenus qu’elle aurait pu obtenir en vendant le terrain sur lequel elle prévoit construire la nouvelle école de 21 locaux. En effet, le zonage du terrain de l’ÉÉI serait modifié pour construire une école primaire accessible par le boulevard Constable et pour permettre le développement d’une zone commerciale en bordure de la route 116. De plus, le terrain de l’école incendiée situé sur la 3e Avenue serait dézoné afin que la CSP puisse le vendre à des fins résidentielles.

En comparant la valeur au rôle des deux terrains, la perte d’actif pour la CSP est évaluée à 240 900 $. Par ailleurs, la CSP devrait verser à la Municipalité 486 647 $ pour le lotissement de l’ensemble de ses terrains. Il a donc été convenu qu’une fois la perte d’actif soustraite de ce montant, la CSP verserait la somme de 245 747 $ à la Municipalité.

Pour le maire de McMasterville, monsieur Gilles Plante, « notre municipalité s’était donné trois objectifs : une école primaire chez-nous, une rentrée scolaire chez-nous en septembre 2016 et une saine gestion des ressources publiques. Cette entente unique rencontre parfaitement ceux-ci et le Conseil municipal, ainsi que moi-même, sommes très heureux de cette entente de principe à finaliser dont les avantages communautaires et financiers ont été privilégiés par les deux organismes ».

« Grâce à cette entente de principe avec la municipalité de McMasterville, un nouveau chapitre commence pour l’école La Farandole », se réjouit la présidente de la CSP, madame Hélène Roberge. « Lorsque les conditions de cette entente seront réalisées, nous pourrons reconstruire l’école La Farandole avec un projet qui présente la solution la plus optimale pour nos élèves, soit celle d’être en mesure de les réunir sous un même toit. »

En attendant l’ouverture de la nouvelle école primaire qui est prévue à la rentrée 2016, l’école au Cœur-des-Monts à Beloeil pourra accueillir à nouveau les élèves de La Farandole pour l’année scolaire 2015-2016. Les deux organisations souhaitent procéder à la signature d’un protocole à cet effet d’ici le 20 février 2015.

 

Pour McMasterville : Me Lyne Savaria, directrice générale, et Monsieur Gilles Plante, maire.
Pour la CSP : Madame Hélène Roberge, présidente, et Monsieur Joseph Atalla, directeur général.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres