0

J'aime!

Dans la classe d’André Bourque, un enseignant de cinquième année à l’école de Bourgogne, la culture francophone résonne tout en chansons. Les Gilles Vigneault, Félix Leclerc, Beau Dommage sont bien vivants dans le cœur des élèves. La semaine dernière, après s’être préparés durant des mois, ils ont chanté devant des élèves de sixième année dix airs du répertoire québécois et français : Contumace, La danse à Saint-Dilon, Mon Pays, 23 décembre, Sacré Charlemagne.Trois spectacles d’une heure, donnés lundi, mardi et mercredi matin dans une des grandes salles de l’école. De plus, jeudi, ils se sont rendus à l’hôtel Reine-Élisabeth, à Montréal, pour y livrer la même présentation, cette fois devant les participants au congrès de l’Association québécoise des troubles d’apprentissage, auquel a assisté le ministre de l’Éducation, Jean-Marc Fournier.

Mains derrière le dos, tous vêtus de t-shirts bleus, c’est avec concentration et pratiquement sans erreurs que la classe-chorale, composée de près d’une trentaine d’enfants, a présenté le fruit de son travail. Avec concentration, oui, mais avec trac aussi… De l’avis de leur enseignant, le fait d’apprendre ces airs est un excellent moyen de découvrir des œuvres écrites. Il mène ce projet chaque année depuis quatre ans. «Je voulais apporter un vent de fraîcheur à mon travail et l’idée de produire une chorale avec mes élèves est arrivée tout à fait par hasard. Alors tout doucement, nous nous sommes mis à lire, à comprendre et à chanter les beaux textes de nos auteurs francophones d’ici et d’ailleurs.

Ainsi, depuis le mois d’octobre, la classe de M.Bourque ressemble à celle de M.Mathieu dans Les Choristes. Il va sans dire qu’avant d’avoir le ton juste et de connaître les textes sur le bout de leurs doigts, les élèves ont dû s’exercer des heures et des heures, non seulement à l’oral, mais également à l’écrit. Ils sont capables d’écrire les textes des chansons presque sans faute, indique fièrement leur titulaire. C’est une expérience de vie intéressante pour eux.» Lors des spectacles, chaque pièce est d’ailleurs présentée individuellement par un élève différent, et le seul matériel auditif utilisé est la trame musicale, gravée sur CD.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres