41

J'aime!
J’aime!

41

La présidente de la Commission scolaire des Patriotes demande aux candidats de prendre position publiquement

Depuis le début de la campagne électorale j’entends, tout comme vous, les représentants des différents partis politiques clamer sur toutes les tribunes que l’éducation est pour eux une priorité. Mais au-delà des engagements entendus jusqu’à présent pour une série de petites mesures, qu’en est-il des véritables enjeux? Quelle vision à long terme est mise de l’avant pour valoriser véritablement nos écoles publiques et l’ensemble des 6 000 employés de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) qui y œuvrent avec dévouement et passion? Les élèves ont besoin de modèles inspirants qui croient en eux pour être motivés à persévérer et réussir à l’école. Nous avons le devoir de les appuyer dans cette mission. Comment la pérennité du financement du réseau d’éducation publique du Québec sera-t-elle assurée? Les commissions scolaires et les élus font partie d’une structure qui fonctionne et qui est essentielle pour permettre aux écoles de se consacrer à l’éducation des élèves. Il faut arrêter de les remettre en question et plutôt prioriser des enjeux beaucoup plus pertinents pour améliorer la réussite de nos 34 000 élèves et par le fait même la prospérité de notre population.

La CSP est déjà un centre de services pour les 68 écoles et centres de formation qu’elle soutient au plan pédagogique. Elle fournit des services éducatifs de qualité à l’ensemble de sa population étudiante et de la formation continue pour le personnel des écoles. Elle les soutient également sur le plan administratif en s’occupant entre autres de l’embauche et de la gestion du personnel, de l’entretien des bâtiments, du système informatique et du transport scolaire. Grâce à leur travail, le personnel affecté à ces fonctions importantes aide les enseignants et les directions d’école à se consacrer à notre mission première, la réussite des élèves.

La CSP est administrée par un Conseil des commissaires qui s’assure de l’équité des services offerts aux élèves peu importe l’école qu’ils fréquentent. Il veille à la qualité des services éducatifs et à la gestion efficace des ressources financières, humaines et matérielles dans l’intérêt des élèves. Ce palier démocratique scolaire est encore une fois remis en question en invoquant le taux de participation aux élections scolaires. Bien sûr qu’il faut mettre en place des moyens pour favoriser la participation citoyenne à la démocratie scolaire, mais en tant que priorité nationale, l’éducation publique est un bien beaucoup trop précieux pour y soustraire une représentation démocratique de la population qui y contribue, de la même façon que la démocratie municipale contribue au développement des services municipaux dans toutes nos communautés.

Le gouvernement sortant avait proposé une réforme de la gouvernance scolaire qui a finalement été rejetée car les véritables priorités sont ailleurs. En voici quelques-unes pour la CSP qui devraient faire partie des engagements des candidats :

  • Avoir la marge de manœuvre, l’autonomie et les moyens nécessaires pour réaliser notre Plan d’engagement vers la réussite Tous Patriotes pour la réussite! qui est la solution réfléchie et développée par les parents, nos partenaires, la population, les commissaires ainsi que nos spécialistes en pédagogie qui connaissent bien les besoins de nos élèves, pour nous permettre d’atteindre nos objectifs afin d’assurer que chaque élève atteigne son plein potentiel;
  • Augmenter le financement pour soutenir davantage les élèves ayant des besoins particuliers;
  • Obtenir une bonification annuelle du financement qui inclut tous les coûts de système et qui répond aux besoins de nos écoles et centres qui accueillent de plus en plus d’élèves chaque année et aux besoins de nos services;
  • Obtenir un financement suffisant pour toute nouvelle mesure exigée du ministère pour ajouter aux services offerts aux élèves;
  • Valoriser véritablement notre système d’éducation publique ainsi que tout le personnel qui y travaille, car il est reconnu par les experts que cette reconnaissance a un impact réel sur la motivation des élèves;
  • Mettre en place des solutions réalistes et durables pour résoudre la pénurie de main-d’œuvre;
  • Adapter notre système d’éducation aux défis technologiques du 21e siècle et de communication numérique pour répondre aux besoins des élèves, du personnel et des parents;
  • Accélérer les investissements pour la rénovation et l’entretien de nos établissements;
  • Soutenir nos demandes de constructions et d’agrandissements d’écoles requis par l’augmentation continue du nombre d’élèves sur notre territoire et faciliter l’obtention de terrains adéquats;
  • Valoriser la formation professionnelle et les élèves qui choisissent ce type de formation et faciliter l’accès aux différents programmes du Centre de formation professionnelle des Patriotes afin que nous puissions mieux répondre aux besoins de main d’œuvre des entreprises de notre région;
  • Améliorer le financement pour l’éducation des adultes afin d’augmenter la scolarisation et l’alphabétisation des adultes de notre territoire.

Afin de faire connaître aux citoyens des quatre circonscriptions que couvre le territoire de la CSP la position des candidats et candidates sur ces enjeux, une série de questions leur a été acheminée. Vous trouverez ces questions sur le site Web de la CSP. Les réponses des candidats seront ajoutées au fur et à mesure qu’elles seront reçues. Je vous invite à en prendre connaissance afin de faire un choix éclairé le 1er octobre prochain.

Hélène Roberge
Présidente de la Commission scolaire des Patriotes

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres