0

J'aime!
J'aime!

0

Le mardi 29 novembre, le Forum Jeunesse Montérégie Est réalisait sa première visite à l’Assemblée nationale afin d’intéresser les jeunes à la politique. Plus d’une trentaine de jeunes, âgés de 17 à 34 ans, dont 15 provenaient du Centre de formation du Richelieu, ont participé à cet événement leur ayant permis d’en apprendre un peu plus sur le travail d’un député.

La journée a débuté avec la rencontre de M. François Bonnardel, député de Shefford et membre du l’Action démocratique du Québec. M. Bonnardel a su rappeler aux jeunes l’importance de l’entrepreneuriat et de la relève sur le marché du travail.

À l’heure du dîner, plusieurs députés, dont M. Émilien Pelletier, député de Saint-Hyacinthe  et membre du Parti Québécois sont venus discuter à table avec les jeunes.

La journée s’est poursuivie avec une surprise au programme : la rencontre de Mme Pauline Marois, Chef de l’opposition officielle, au bureau de celle-ci. Les jeunes ont tous apprécié sa disponibilité et ont été impressionnés par sa connaissance des réalités que vivent ces jeunes. Certains se sont dits émus par cette rencontre qui a été possible grâce à M. Dave Turcotte, député de Saint-Jean et membre du Parti Québécois. M. Turcotte a fait visiter l’Assemblée nationale à ses jeunes invités et leur a exprimé son admiration face au courage dont ils font preuve en retournant l’école.

Finalement, la journée s’est terminée avec la rencontre de trois autres députés de la Montérégie Est. Les jeunes ont ainsi pu s’entretenir avec M. Stéphane Billette, député d’Huntington et membre du Parti Libéral du Québec, qui a mis en lumière l’importance de l’action des Carrefours jeunesse-emploi. Ensuite, M. Pierre Curzi, député indépendant de Borduas leur  a expliqué pourquoi il a décidé de se lancer en politique et a présenté sa conception de la souveraineté. Finalement, M. Stéphane Bergeron, député de Verchères et membre du Parti Québécois a accompagné les jeunes lors du souper. Ce dernier s’est dit impressionné par la persévérance des jeunes de sa circonscription, provenant du Centre de formation du Richelieu, qui, pour la plupart, retournent à l’école dans le but d’accéder aux études supérieures.

Les jeunes ont tous grandement apprécié leur expérience, l’un d’eux a déclaré : «Je ne connaissais pas beaucoup la politique, mais maintenant je suis plus informé et je me sens beaucoup plus concerné par mon avenir.»

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres