3

J'aime!
J'aime!

3

Retrait du projet de loi sur la réforme de la gouvernance scolaire

Après avoir contribué à l’analyse du projet de loi no 86 qui devait modifier la Loi sur l’instruction publique, le Conseil des commissaires de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) est satisfait du retrait du projet de loi. Rappelons que le Conseil a adopté le 2 février dernier un mémoire qui concluait notamment que le modèle de gouvernance proposé était moins performant que celui de la CSP et qu’il ne répondait pas aux préoccupations concernant la réussite des élèves. 

« Nous avions alors analysé en profondeur le projet de loi afin d’en mesurer les impacts sur notre milieu et aussi, dans le but de contribuer de façon constructive au véritable enjeu en éducation qui est la réussite des élèves », explique Mme Hélène Roberge, présidente de la CSP.

Dans son mémoire, la CSP a présenté des recommandations sur la gouvernance des commissions scolaires notamment, que le maintien d’une démocratie représentative par le suffrage universel est essentiel pour répondre aux particularités de chaque milieu et garantir une équité pour toutes les écoles. Elle a aussi réclamé d’accorder le droit de vote aux commissaires-parents.

De plus, afin d’augmenter le taux de participation aux élections scolaires, la CSP a recommandé de les jumeler avec les élections municipales et que des moyens technologiques soient mis en place afin de favoriser la participation et de réduire les coûts.

« Nous saluons la décision du gouvernement de miser sur la réussite des élèves, c’est la priorité de tous les membres du Conseil de la CSP,  la mission de la commission scolaire et l’objectif qui rallie tout le milieu de l’éducation », conclut Mme Roberge.

Filtrer par écoles primaires

Filtrer par écoles secondaires

Filtrer par centres